4Mar
rlevitow March 4, 2014 No Comments

Call for papers: Transfiction 3, Montreal, Canadan

Call for papers: Transfiction 3, Montreal

 

Call for papers /Appel à communications

Transfiction 3: The Fictions of Translation/Les fictions de la traduction

May 27-29, 2015

Concordia University, Montreal, Canada

 

This conference is a follow-up to the first Transfiction conference on “Fictional Translators” (Vienna 2011) and its sequel, Beyond Transfiction, on “Translators and (Their) Authors” (Tel Aviv 2013). Transfiction 3 will continue to explore the complex relationship and shifting borders between writing and translation, in the past and at present. Using historical perspectives and current theoretical frameworks, participants will reflect on the continuing presence of the theme of translation and translators in fiction, drama, and other art forms such as cinema, on the often problematic interface between writers and translators, and the evolving status of translation in relation to so-called original work.

 

Suggested topics may include, but are not limited to:

    The figure of the translator and the theme of translation: is this primarily a (post)modern phenomenon or one that can be traced back to earlier times?

     Historical perspectives: shifting attitudes to the status of translation and the role of the translator; evolving perceptions of the authorial voice and the translator’s visibility.

     Fictionalized practices of translation such as pseudotranslation.

    Self-translation: can it really be called “translation” or is it a form of (re)writing?  

     Translation and hybridity: dialects/diglossia/polyglossia across expatriate and diasporic communities, and their implications for writing and translation.

    Translation in/and/of modernism: Joyce, Pound, Beckett, etc.

    Intra-cultural or inter-semiotic forms of translation: for example, novels adapted for the  cinema or stage, and graphic novels.

     New developments in a globalized, technological world: what are the implications for translations, translators, and relations between authors and translators of such phenomena as crowdsourcing, collaborative translation, and open translation?

    The “translation turn” in the social sciences and humanities: is the use of “translation” a metaphor, a fiction, or a legitimate epistemological practice?

 

Abstract proposals

Scholars are invited to submit 300-word proposals for papers by April 30, 2014 to transfiction@concordia.ca. Abstracts, with 3 keywords, should be attached in Word, with the file name in the following format: authorname.doc, and “abstract” indicated in the subject line of the e-mail. (Please include your contact information in the body of your e-mail, not in the file.) Presentations will be 20 minutes in length, followed by a 10-minute discussion.  

 

Date of notification regarding acceptance of papers: June 30, 2014. It is expected that a selection of papers will be compiled for publication following the conference. Further information will be provided in due course. The languages of the conference will be English and French.

 

Note: The conference is being planned in cooperation with the Canadian Association for Translation Studies, whose annual conference will be held in Ottawa the following week, between May 30 and June 5, 2015 on the theme “Literary Translation and Canada.” Scholars may wish to participate in both conferences.

 

Early registration fee (before January 30, 2015): CAN$150. Fee after January 30, 2015: CAN$175

 

Local Organizing Committee: Judith Woodsworth, Chair

Patricia Godbout, Co-chair

Gillian Lane-Mercier, Co-chair

Danièle Marcoux

Carmen Ruschiensky

Christine York

 

Information and further details: For all correspondence about the conference please use the e-mail address:transfiction@concordia.ca .

———————

Ce colloque s’inscrit dans la foulée du premier colloque Transfiction sur « Les traducteurs fictifs dans la littérature et le cinéma » (Vienne, 2011) et de sa suite, Beyond Transfiction, sur « Les traducteurs et (leurs) auteurs » (Tel Aviv, 2013). Transfiction 3 se propose de poursuivre l’exploration des rapports complexes entre l’écriture et la traduction, hier et aujourd’hui. En adoptant une perspective historique et en s’inspirant des approches théoriques actuelles, les participants se pencheront sur la présence continue du thème de la traduction et des traducteurs dans la fiction, au théâtre et dans d’autres formes d’expression artistique, sur l’interface souvent problématique entre écrivains et traducteurs, de même que sur le statut en évolution de la traduction vis-à-vis de l’œuvre dite originale.

Sujets pouvant être abordés (liste non exhaustive) :

    La figure du traducteur et le thème de la traduction : s’agit-il surtout d’un phénomène (post)moderne, ou peut-on en voir la trace dans des périodes antérieures?

    Les changements d’attitude, d’un point de vue historique, à l’égard du statut de la traduction et du rôle du traducteur; évolution des perceptions au sujet de la voix de l’auteur et de la visibilité du traducteur.

    Les pratiques fictionnelles de la traduction comme la pseudo-traduction.

    L’auto-traduction : traduction ou réécriture?   

    Traduction et hybridité : usages dialectaux, diglossie, multilinguisme dans les communautés d’expatriés et les diasporas, et leur impact sur l’écriture et la traduction.

    Traduction et modernisme : Joyce, Pound, Beckett, etc.

    Les formes intra-culturelles ou intersémiotiques de traduction : par exemple, adaptations de romans pour le cinéma ou le théâtre, romans graphiques.

    Les nouvelles formes d’intervention à l’ère de la mondialisation et de la technologie : quels sont les impacts, sur la traduction, les traducteurs et le rapport auteur-traducteur, de phénomènes tels que l’externalisation à grande échelle (crowdsourcing), les traductions réalisées en collaboration, ou faites à partir de logiciels ouverts (open translation)?

    Quand il est question du « virage traductionnel » dans les sciences humaines et sociales, le mot « traduction » est-il une métaphore, une fiction ou une pratique épistémologique légitime? 

 

Propositions de communication

Les chercheurs sont invités à soumettre une proposition de communication de 300 mots d’ici le  30 avril 2014 àtransfiction@concordia.ca. Ce résumé, accompagné de 3 mots clés, doit être envoyé en pièce jointe (format Word); le titre du document doit respecter le modèle suivant : nomdel’auteur.doc; l’objet du message doit être « résumé ». (Veuillez fournir vos coordonnées dans le courriel même, pas dans le document Word.) Les communications seront d’une durée de vingt minutes, suivies d’une période de questions et de discussion de 10 minutes. 

 

Les personnes ayant fait une proposition de communication recevront une réponse au plus tard le 30 juin 2014. Nous comptons publier un choix de textes après la tenue du colloque. De plus amples informations seront fournies à ce sujet ultérieurement. Les langues du colloque sont le français et l’anglais.

 

Note : Le colloque est planifié de concert avec l’Association canadienne de traductologie, dont le congrès annuel se tiendra à Ottawa la semaine suivante, entre le 30 mai et le 5 juin 2015 sur le thème de « La traduction littéraire au Canada ». Cela donnera l’occasion aux chercheurs qui le souhaitent de participer aux deux événements. 

 

Inscription hâtive (avant le 30 janvier 2015) : 150 $ CAN. Après le 30 janvier 2015 : 175 $ CAN 

Comité organisateur

Judith Woodsworth, Coordonnatrice

Patricia Godbout, Co-coordonnatrice

Gillian Lane-Mercier, Co-coordonnatrice

Danièle Marcoux

Carmen Ruschiensky

Tagged with:
You may also like: